Visuel bannière
Paragraphes de contenu
Ancre
Titre du paragraphe
Bienvenue au Secours Catholique-Caritas France
Texte

Vous souhaitez rejoindre les plus de 200 bénévoles du Secours Catholique de Corse, hommes et femmes de tout âge, et partager avec nous un bien précieux : votre temps. C’est une formidable nouvelle !


Ouvert à tous, sans distinction de nationalité, de condition sociale ou de confession, le Secours Catholique-Caritas France fonde son action sur l’Evangile, c’est-à-dire cette conviction profonde que chacune et chacun compte, que la vie a une valeur infinie et que nous avons tous des talents à partager. Ce qui nous rassemble, qui que nous soyons, c’est le désir de fraternité et de solidarité.


Aucune compétence particulière n’est requise. Vous serez accompagné.e dans votre engagement sur le terrain par d’autres bénévoles plus aguerris et serez formé.e  localement pour enrichir vos compétences, développer vos talents et partager avec d’autres. La convivialité sera au cœur de chacune des rencontres que vous allez vivre.


S'engager au Secours Catholique Caritas France, c’est aussi avoir l’exigence de porter ensemble un projet associatif ambitieux, et vouloir résolument :
 

Lutter contre la pauvreté avec ceux qui la vivent,
Valoriser la parole et les talents de chacun,
Développer des actions basées sur l’entraide et la fraternité,
Donner envie à d’autres de s’engager,
Agir, se former et réfléchir en équipe.

 

© Christophe Hargoues / Secours Catholique-Caritas France 
Ancre
Titre du paragraphe
Les différentes manières de s’engager
Texte

Devenir bénévole

S’engager au Secours Catholique-Caritas France, c’est d’abord vouloir agir près de chez soi, avec celles et ceux dont la vie est meurtrie pas des situations difficiles. C’est aussi être associé au dynamisme d’une organisation présente sur tout le territoire, dans nos villes et nos villages, avec des équipes locales et des acteurs qui soutiennent le fonctionnement de l’association.

Vous pouvez avoir plus ou moins de temps à consacrer, faire le choix de rejoindre une action régulière ou apporter un appui ponctuel sur un événement. Vous pouvez être en recherche d’une expérience de service et de solidarité ou porter un projet personnel en construction. La très grande diversité de ce qui est vécu au Secours Catholique-Caritas France vous permettra de découvrir comment vous épanouir en apportant le meilleur de vous-même.

 

Bénévolat régulier ou ponctuel, volontariat (service civique) ou stages, voici quelques exemples d’engagement dans notre délégation :

 

Accueillir, écouter les personnes en précarité; participer à des tournées de rue ; accompagner les personnes sans-domicile.

Accompagner des enfants et adolescents dans leur scolarité; accueillir un enfant pour les vacances ; proposer des vacances aux familles.

 

Accueillir dans une boutique solidaire.

Soutenir la recherche de logement digne et durable ; soutenir les personnes concernées par la précarité énergétique.

Favoriser l'insertion des personnes.

Accompagner les détenus et leur famille.

 

Devenir bénévole pour l’équipe Communication ; soutenir la réalisation des statistiques d'accueil ; devenir trésorier d'équipe ; devenir bénévole au sein du service Formation.

Aider à l’accueil et au secrétariat.

Participer à la collecte nationale.

 

Devenir salarié

Le Secours Catholique-Caritas France, employeur associatif du secteur de l’Économie sociale et solidaire (ESS), propose un environnement de travail riche en relations avec près de 950 salariés et 67 900 bénévoles engagés, contribuant chaque jour à la réussite de nos missions.

Découvrez toutes nos offres d’emplois dans les différentes directions du siège à Paris ainsi que dans toutes nos délégations.

VOIR NOS OFFRES D'EMPLOI
 

 

Ancre
Titre du paragraphe
Nos bénévoles témoignent
Texte

 

Chedly : « Être bénévole au Secours Catholique m’a apporté beaucoup de réconfort »

La période Covid était une période où tout le monde se sentait seul, et le fait d’être là pour les autres, et en quelque sorte que les autres soient là pour moi, m’a beaucoup aidé.
Je n’avais jamais fait de bénévolat auparavant. Pendant le premier confinement, au printemps 2020, j’étais en chômage partiel car mon entreprise avait fermé. Je tournais un peu en rond chez moi et puis surtout j’entendais beaucoup parler aux informations de ces personnes précaires, pour certaines SDF, qui se retrouvaient encore plus isolées que d’habitude, car il n’y avait plus personne dans les rues pour leur venir en aide. Cela m’a beaucoup travaillé et j’ai commencé à chercher à savoir si des associations organisaient des choses pour aider les autres sur Ajaccio pendant le confinement. J’ai alors entendu l’appel du Secours Catholique à la radio, et j’ai tout de suite téléphoné à la délégation. Le premier jour où le Secours Catholique a pu rouvrir les portes de l’accueil de jour, j’étais là. En fait, cela m’a apporté beaucoup de réconfort. La période Covid c’était une période où tout le monde se sentait seul, et le fait d’être là pour les autres, et en quelque sorte que les autres soient là pour moi, cela m’a beaucoup aidé.

 

MELISSA : « Tout le monde devrait essayer au moins une fois pour se rendre compte »

Il est difficile de sortir de cette expérience de bénévole et de faire comme si de rien était. Tout le monde devrait essayer au moins une fois pour se rendre compte.
Participer aux activités du Secours Catholique m’a complètement retiré cette appréhension et ces préjugés que l’on peut avoir parfois vis à vis des SDF.
Quand on devient bénévole à l’accueil de jour, très vite on ne les voit plus comme des SDF, mais comme les personnes à part entière qu’ils sont. Ce ne sont plus des SDF, c’est Hendrix, Charles ou Manuel. Chacun est lui avec son histoire. Et puis on s’attache vite à eux. Il est difficile de sortir de cette expérience de bénévole et de faire comme s’y de rien était. Tout le monde devrait essayer au moins une fois pour se rendre compte. Beaucoup refont le monde à table, mais pour faire bouger les choses il faut agir ! Et même si pendant la crise Covid on a vu que certaines choses ont été faites, on se rend compte que c’est loin d’être suffisant.

 

 

Gyslaine : « je sais que j’apporte ma contribution fraternelle à cette chaîne d’aide»

Une accueillie me disait hier au téléphone “j’entends votre sourire”, oui c’est vrai j’aime mon « travail » de bénévole, je sais que j’apporte ma contribution fraternelle à cette chaîne d’aide.
Cela fait maintenant quelques années que j’ai intégré le Secours Catholique. Une osmose s’est faite, chacun se mettant au service des autres, ses connaissances, ses compétences. Nous sommes devenus très vite amis avec les autres bénévoles. L'accueil des personnes était chaleureux : un sourire, un café et l'atmosphère se détend. Un maillage très solide et productif s’est tissé entre tous les intervenants. Les échanges fructueux ont établi une relation sincère et basée sur la confiance. Une accueillie me disait hier au téléphone “j’entends votre sourire”, oui c’est vrai j’aime “mon travail de bénévole”, je sais que j’apporte ma contribution fraternelle à cette chaîne d’aide. J’applique une Parole qui fait partie de ma vie “ce que vous faites à un plus petit, c’est à moi que vous le faites". J’espère le faire encore longtemps.

 

 

 

 

 

Ancre
0
Image
Crédits
© Secours Catholique Corse
Image
Légende
A l'épicerie solidaire, les bénévoles gèrent autant la logistique que la relation fraternelle
Crédits
© Secours Catholique-Corse
Image
Légende
Nous accueillons toutes les personnes pour leur apporter un toit et de l'écoute
Crédits
© Secours Catholique-Corse
Image
Légende
Aider les personnes à être autonome passe par l'apprentissage du français
Crédits
© Secours Catholique-Corse
Auteur et crédits
Crédit photo : © Secours Catholique Corse
Les dernières missions postées
Précision sur la date
05/02/2021
Type d'offre
Bénévolat
Commune
Ghisonaccia
Précision sur la date
05/02/2021
Type d'offre
Bénévolat
Commune
Ghisonaccia
Précision sur la date
05/02/2021
Type d'offre
Bénévolat
Commune
Borgo