Délégationde la Corse

Journée diocésaine en Corse

Quand les bénévoles se ressourcent à Santa-Maria-di-Lota

Prières et échanges ont marqué la journée diocésaine consacrée au projet national 2016-2025 du Secours Catholique-Caritas France.

Journée diocésaine en Corse

publié en décembre 2016

En ce samedi matin du 22 octobre, nous voilà partis pour la Haute-Corse vers la région de Miomo chez les religieuses de la Maison Saint-Hyacinthe, à Santa-Maria-di-Lota, pour vivre ce temps de la journée diocésaine organisé par les membres du bureau de la délégation corse du Secours Catholique. Nous étions cinquante bénévoles, venus de toute la Corse et certains de très loin, à être partis dès le petit matin.

Ange-Marie, notre aumônier, nous a invités à réfléchir ensemble et à nous questionner avec le partage de l’évangile de saint Luc sur le thème : l’action et la prière.

Ensuite nous avons accueilli Bernard Thibaud, secrétaire général du Secours Catholique-Caritas France, pour la présentation du projet national 2016-2025. Après avoir retracé les différentes évolutions des 70 ans du Secours Catholique, il nous a présenté le projet national, « Ensemble, construire un monde juste et fraternel », validé en assemblée générale, en juin 2016, et qui va nous guider pour les dix prochaines années. Près de 800 autres acteurs du Secours Catholique (bénévoles, personnes accueillies, animateurs, membres du bureau) l’avaient découvert lors de la session qui s’était tenue à Lourdes du 10 au 15 octobre. Michel, président du Secours Catholique Corse, et Jeanine ont témoigné de leur participation à cette session.

Nous avons échangé sur ce projet pour dire comment chacun de nous va se l’approprier, le concrétiser, quel lien nous ferons avec ce que l’on vit déjà dans les délégations du Secours Catholique, quels choix nouveaux ferons-nous pour l’avenir.

Voici le contenu du projet 2016-2025 :

Les savoirs des personnes et des groupes en situation de précarité sont reconnus et partagés pour créer des connaissances et pratiques nouvelles.

L’accès aux droits, notamment à l’éducation et au travail, est effectif pour tous.

Les territoires marginalisés sont revitalisés et les inégalités territoriales sont réduites.

L’interculturel et l’interreligieux : les personnes et les communautés de cultures et de religions différentes œuvrent ensemble.

À la suite de ces travaux, la fraternité de la délégation de la Corse s’engage sur les points suivants :
• Considérer dans sa globalité l’accueilli en situation de fragilité, accueilli qui est au centre de notre action.
• Travailler en équipe, entre bénévoles mais aussi avec les partenaires et des témoins.
• Passer du service rendu au projet personnel (comment aller plus loin ?).
• Organiser des rencontres régulières en équipe, pour s’informer, échanger sur l’accompagnement des personnes.
• Demander à chaque équipe d’associer des personnes en situation de fragilité à leurs activités et actions.
• Créer des rencontres d’accueillis pour l’entraide.

Après le repas, qui fut un temps de partage et de convivialité, chaque équipe a présenté ses principales actions et activités. Ainsi, Hugues nous a informés de l’avancée du projet de restaurant associatif à Bastia.

Nous nous sommes ensuite retrouvés à la chapelle pour un moment de recueillement et de prières, animé par Ange-Marie.

Merci à chaque participant !

Michel D.

Imprimer cette page

Portfolio